Glossaire

Cliquez sur les lettres ci-dessous pour être redirigé vers la définition de votre choix ou visualisez l'ensemble du glossaire au format pdf en cliquant ici

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
  • OPTAM / OPTAM-Co

    Voir « Dispositifs de pratiques tarifaires maîtrisées ».

  • Optique

    Les équipements optiques sont des dispositifs médicaux qui permettent de corriger des troubles de la vue tels que l’hypermétropie, l’astigmatisme, la myopie ou encore la presbytie.

    Il peut s’agir de lunettes (deux verres et une monture) ou de lentilles.

    A compter du 1er janvier 2020, les lunettes entrant dans le panier de soins « 100% santé » (définis à partir de critères techniques) seront remboursées intégralement par les contrats de complémentaire santé responsables, en sus du remboursement de l’assurance maladie obligatoire, dans la limite des prix maximum que les opticiens s’engagent à respecter. L’offre  « à prise en charge renforcée » n’est pas exclusive : il est possible d’opter pour un équipement « mixte » composé de verres de l’offre « à prise en charge renforcée » et d’une monture d’une autre offre, ou inversement.

    Les opticiens doivent établir un devis faisant systématiquement apparaitre un équipement de l’offre « à  prise en charge renforcée ».

    Les autres équipements (n’appartenant pas au panier « 100% santé » car répondant à d’autres critères techniques) seront moins bien pris en charge par l’assurance maladie obligatoire. Le remboursement par l’assurance maladie complémentaire dépend du niveau de garantie souscrite.

    Au-delà des lunettes, la chirurgie réfractive permet également de corriger certains troubles visuels.

    Voir également : lunettes, lentilles, chirurgie réfractive

  • Ordonnance
     
    C’est le document délivré par un médecin et sur lequel figurent ses prescriptions.

     

    Les prescriptions peuvent concerner la délivrance de produits de santé (médicaments, dispositifs médicaux) d’examens complémentaires (biologie,…) ou la réalisation d'actes de soins par d'autres professionnels de santé (autre médecin, pharmacien, auxiliaire médical…).

     

    La production de ce document est indispensable pour la délivrance de ce produit de santé ou la réalisation de cet acte, et à leur remboursement par l'assurance maladie obligatoire.

     

    Synonyme : prescription médicale

     

  • Organisme Complémentaire d'Assurance Maladie (OCAM)

    Il s’agit de l’organisme de protection complémentaire assurant la prise en charge, à titre individuel ou collectif, pour une personne ou sa famille, de tout ou partie des frais de santé, en complément ou en supplément des prestations de l’assurance maladie obligatoire. Il existe trois types d’organismes complémentaires d’assurance maladie :

    • les institutions de prévoyance : organismes à but non lucratif régis par le code de la Sécurité sociale, gérés à parité entre les représentants des employeurs et des salariés, destinés à couvrir les salariés et anciens salariés dans le cadre de la branche professionnelle ou de l’entreprise ;
    • les mutuelles : organismes à but non lucratif, régis par le code de la Mutualité, dans lesquels les adhérents participent directement ou par l’intermédiaire de leurs représentants élus au fonctionnement et aux décisions de la mutuelle ;
    • les entreprises d’assurance : organismes régis par le code des Assurances, qui peuvent être soit des sociétés anonymes, soit des sociétés d’assurance mutuelle. 

    Synonymes : complémentaire santé, organisme complémentaire, assurance maladie complémentaire (AMC)

     

  • Orthodontie

    Il s’agit de la discipline médicale pratiquée par les orthodontistes (médecins stomatologues ou chirurgiens-dentistes). Elle vise à corriger ou à prévenir les déformations et les malocclusions des arcades dentaires, ainsi que les malpositions dentaires (les dents qui se chevauchent, qui sortent mal, qui sont mal placées ou trop espacées…), grâce à des appareils dentaires.

     

    L'assurance maladie obligatoire prend partiellement en charge le traitement des enfants commencé avant l’âge de 16 ans . Ses remboursements ne permettent pas de couvrir l’intégralité des frais d’un traitement d’orthodontie, d’autant plus que les dépassements d’honoraires sont fréquents. Il est important d’obtenir un devis avant de commencer le traitement. Les couvertures complémentaires peuvent compléter les remboursements de l’assurance maladie obligatoire.

     

    Les couvertures complémentaires peuvent également prendre en charge l’orthodontie des adultes.